Aspects énergétiques, économiques et écologiques de l’énergie hydraulique au Tyrol

Le débat sur la possibilité, l’utilité et la nécessité de développer l’hydroélectricité étant devenu un sujet constant dans le cadre de procédures en matière de protection de la nature, la Haute Autorité environnementale du Tyrol a décidé de fournir des données et des faits sur la production et la consommation d’électricité ainsi que sur le développement de l’énergie hydraulique et ses conséquences écologiques pour le Tyrol.

La production d’électricité renouvelable d’origine hydraulique est représentée « normalisée », ce qui signifie que pour effectuer les différents calculs, on a pris en compte la capacité de production moyenne des centrales hydroélectriques existantes. Cette méthode permet de fournir une représentation fiable, s’étendant sur plusieurs années, et de révéler les diverses tendances sans prendre en compte les importantes variations annuelles de la production, fluctuations dues aux différentes quantités d’eau disponibles à l’année. Les pertes d’énergie qui se produisent lors d’un cycle de pompage-turbinage dans les centrales à accumulation, sont incluses dans la propre consommation du secteur énergétique.

Diagrammes, tableaux et cartes ont été réalisés grâce à des données publiques (sources : Statistik Austria, Land Tirol).

Dernière mise à jour : décembre 2020

Production d’électricité

En 2019, le Tyrol a produit au total 6 991,4 GWh (gigawattheures) d’électricité renouvelable.

L’énergie hydraulique en a fourni environ 95,5 %, seule une faible part revient à la combustion de matières biogènes. La production d’électricité d’origine photovoltaïque ne représentait en 2019 que 1,55 %.

 

Production électrique d’origine hydraulique – La part des très petites, petites, moyennes et grandes centrales

Si l’on considère la production d’électricité d’origine hydraulique au Tyrol, on constate que 24 grandes centrales produisent 73,02 % de la quantité totale d’électricité tandis que 778 microcentrales (puissance inférieure à 500 kW) n’en produisent que 3,70 %. Par conséquent, selon la Haute Autorité environnementale du Tyrol, l’utilité de ces petites installations se limite à des solutions isolées tel l’approvisionnement de refuges en montagne ou de chalets d’alpage.

Il n’est donc pas judicieux du point de vue de l’efficience énergétique d’encourager le développement de ces microcentrales hydroélectriques avec injection sur le réseau ; par ailleurs, cela ne permet pas non plus d’atteindre les objectifs climatiques fixés.

Consommation d‘électricité

En 2019, la consommation d’électricité au Tyrol s‘élevait à 6 329,2 GWh. La consommation d’électricité la plus élevée a été enregistrée dans les secteurs commercial, artisanal et industriel (2 255,4 GWh), alors que les foyers en ont consommé au total 1 729,1 GWh. Ainsi le Tyrol a généré un excédent d’électricité de 662,2 GWh en 2019.

[Grâce à cet excédent, 148 809 ménages supplémentaires peuvent être approvisionnés ou 252 748 voitures électriques (20 kWh/100 km avec une moyenne de 13 100 km parcourus à l’année ; sources : VCÖ et ADAC) peuvent être alimentées toute l'année en plus des 328 300 foyers tyroliens déjà approvisionnés et en plus des diverses utilisations (activités commerciales, artisanales et industrielles, transport, secteur tertiaire, agriculture, consommation du secteur énergétique et pertes de réseau.]

Production versus consommation

Cette surproduction en 2019 (cf. tableau) n’est-elle qu’une exception ou le Tyrol a-til acquis depuis longtemps une autonomie électrique ? Si l’on examine la période allant de 2005 à 2019, on constate qu’une surproduction constante a été réalisée depuis 2008. L’objectif climatique du Tyrol, à savoir être autonome en électricité d’ici 2030 au plus tard, grâce à la production d’énergie renouvelable, est donc déjà atteint, voire plus qu’atteint et figure en conséquence dans les statistiques officielles de l’Autriche (cf. Statistik Austria, Energiebilanz_tirol_1988_bis_2019_Detailinformation.xlsx, Tabellenblatt "Erneuerbare EU-Richtlinie", ligne 63).

 

 

Ces dernières années, le Tyrol a ainsi produit nettement plus d’électricité renouvelable qu’il n’en a consommé au total. Deux tendances se dégagent de ce constat : d’une part, la consommation réelle d’électricité est en baisse depuis 2008 et n’a augmenté de manière significative qu’en 2017 et, d’autre part, la production d‘électricité moyenne est en augmentation grâce aux travaux de rénovation et d’extension des ouvrages hydroélectriques.

L’augmentation de la production d’électricité renouvelable s’est élevée à environ 950 GWh par an pendant la période de 2005 à 2019. Étant donné que la production d’électricité à partir d’énergie hydraulique représente la part la plus importante (l’électricité provenant du photovoltaïque ne représente actuellement que 1,55 % de la production totale d’énergie renouvelable), on peut affirmer que le développement de l’hydroélectricité lors des deux dernières décennies a été couronné de succès et qu’il est toujours en cours. Pendant la même période, la consommation des ménages au Tyrol est passée de 1 599,2 GWh en 2005 à 1 729,1 GWh en 2019. Le plus gros consommateur d’électricité, à savoir les secteurs commercial, artisanal et industriel, révèlent une tendance de consommation relativement équilibrée allant de 2193,1 KWh en 2005 à 2 255,4 GWh en 2019. Par conséquent, en se référant aux données officielles actuelles relatives à la production d’électricité renouvelable et à la consommation d’électricité au Tyrol, la Haute Autorité environnementale du Tyrol n’estime pas le développement de l’énergie hydraulique comme une nécessité absolue. Au contraire, les objectifs climatiques à court et à long terme pour le Tyrol ainsi que les exigences de l’UE à ce sujet sont largement déjà satisfaits. Seul un développement des centrales de pompage-turbinage au Tyrol, appelées aussi stations de transfert d’énergie par pompage (STEP), combiné à l’importation de grosses quantités d’électricité provenant de sources non renouvelables pourrait empêcher d’atteindre les objectifs définis ou auto-fixés.

Combien de cours d’eau peuvent encore être exploités au Tyrol sans réduire considérablement la qualité de vie des générations futures ?

Qualités écologiques et paysagères de nos cours d’eau

Le réseau des cours d’eau au Tyrol dont les bassins versants sont supérieurs à 10 km2 a une longueur de 3 963 km. Près d’un tiers de ce réseau (1 213 km), principalement dans les vallées isolées, affiche un excellent état écologique. Environ un quart (1 030 km) a un bon état écologique. Cependant, l’état écologique de 43 % des plus grands cours d’eau (1 720 km) s’est tellement dégradé à cause de centrales et d’ouvrages hydrauliques qu’il y a obligation légale de les assainir. Au total, 32 % (1 265 km) des plus grands cours d’eau du Tyrol se trouvent dans des « zones protégées », ce qui signifie qu’ils prennent leur source dans des espaces protégés et que leur cours supérieur présente un caractère naturel ou quasi naturel. 1,1 % du réseau est classé comme tronçon exceptionnel, le qualificatif « très rare » a été attribué à environ 6,2 % des tronçons de cours d’eau sur la base d’études entreprises par le land du Tyrol.

 

Effets nuisibles des retenues, éclusées, débits résiduels et importante altération morphologique de nos cours d’eau

La carte ne présente que les dégradations considérées par la Haute Autorité environnementale du Tyrol comme importantes du point de vue de leur nature et de leur taille. Au Tyrol, 960 centrales hydroélectriques au total sont inscrites au registre des eaux depuis janvier 2019. Le nombre de seuils associés est nettement plus élevé puisque de nombreux ouvrages disposent de plusieurs captages de ruisseau. Les tronçons des cours d’eau sont particulièrement perturbés lorsque leurs eaux sont retenues pour la réalisation de centrales hydroélectriques, lorsqu’ils sont impactés par l’effet d’éclusée des centrales à accumulation ainsi que par les débits résiduels créés par les dérivations, lorsque les masses d’eau sont fortement modifiées ou lorsque leur état écologique est moyen ou carrément mauvais à cause de divers aménagements.

 

Conclusions de la Haute Autorité environnementale du Tyrol

Au Tyrol, il n’existe plus que très peu de grands cours d’eau qui ne sont pas perturbés de manière significative par l’exploitation énergétique. Ce sont par exemple le cours supérieur de la Ötztaler Ache et du Lech, l’Isel, une grande partie du bassin versant de la Brandenberger Ache, la Großache ainsi que les sections tyroliennes de la Leutascher Ache et de l’Isar. Si l’on considère diverses composantes écologiques comme par exemple « les zones de protection », « les très bons états écologiques », « les tronçons uniques et rares », on se rend très vite compte que la réalisation de nouveaux projets hydroélectriques sur ces cours d’eau ne peut avoir lieu sans impacter fortement l’environnement. La protection du Lech et de l’Isel, la continuité de l’écoulement de l’Inn et les mesures de revitalisation entreprises montrent bien que le land du Tyrol a pris conscience de la menace et veut contrer la perte d’habitats aquatiques attrayants.

L’assainissement et l’extension de centrales existantes (par ex. extension des centrales Finsingbach, Bruckhäusl, Mühlen sur la Sill, extension et rénovation de la centrale de Kirchbichl, etc.) ainsi que la construction de quelques nouvelles centrales sur des sections de cours d’eau déjà perturbées (par ex. centrale de Stanzertal sur la Rosanna) constituent, selon la Haute Autorité environnementale du Tyrol, une bien meilleure alternative par rapport à la construction de centrales sur des cours d’eau actuellement encore naturels ou quasi-naturels. C’est d’autant plus important si nous voulons transmettre quelques cours d’eau intacts aux prochaines générations.

 

Positions et recommandations

Selon la Haute Autorité environnementale du Tyrol, il résulte des données et des faits relatifs à la production et consommation d’électricité, à l’écologie et aux déficits touchant nos cours d’eau, les positions et recommandations suivantes (exception : les microcentrales alimentant par ex. les refuges en montagne) :

Positions

 Réalisation de nouveaux captages d’eau pour centrales hydrauliques uniquement en dehors des zones de protection des cours d’eau dans les réserves naturelles du Tyrol ;

 Réalisation de nouveaux captages d’eau uniquement sur des tronçons de cours d’eau non assujettis à une dégradation d’excellents états de diverses composantes (par ex. régime hydrologique, poissons, etc.)

 Préservation sans réserve de cours d’eau particulièrement rares, uniques ou d’importance nationale du point de vue environnemental ;

 Réalisation de nouvelles centrales hydrauliques uniquement sur des rivières dont le débit moyen en hiver est de plus de 50 l/s ;

 Préservation de la libre circulation des espèces aquatiques sur nos grands cours d’eau ;

 Maintien des sites Natura 2000 de telle sorte que ces derniers ne soient pas fortement perturbés ;

 Réalisations de nouvelles centrales hydrauliques uniquement si les critères du catalogue « Énergie hydraulique au Tyrol » sont remplis ;

 Pas d’exploitation de nouveaux cours d’eau naturels ou quasi-naturels pour la production à perte d’hydrogène, de méthane ou d’autres combustibles synthétiques.

 

Recommandations

 Fixation légale des zones de protection des eaux, interdites aux centrales hydrauliques ;

 Implication de toutes les parties prenantes avant d’entamer les procédures d’autorisation.

Énergie hydraulique des cours d’eau au Tyrol

Photos de tronçons de cours d’eau relevant d’une procédure d’autorisation en cours et faisant l’objet de construction de centrales.

 

 

Letzte News

Naturdenkmal Blutbuche vor dem Landestheater, Innsbruck

25.11.2021

Der Blutbuche vor dem Landestheater soll der Schutzstatus des...

Pour en savoir plus >>

Bodenaushubdeponie im Relikt-Eichenwald, Terfens

22.11.2021

Die Genehmigung einer Bodenaushubdeponie im überaus schützenswerten...

Pour en savoir plus >>

Radwegasphaltierung Obere Lend, Hall in Tirol

08.11.2021

Vor Jahren wurde in diesem Bereich eine Teststrecke mit...

Pour en savoir plus >>

Gemeinsame Stellungnahme der österreichischen Umweltanwaltschaften

04.11.2021

Umweltanwaltschaften fordern Umsetzung konkreter Verbesserungen im...

Pour en savoir plus >>

Fitnessparcours im Bereich der Guggerinsel, Hall in Tirol

28.10.2021

Die Errichtung eines Fitnessparcours mitten im schützenswerten Auwald...

Pour en savoir plus >>

Errichtung von Lawinensprengmasten am Gepatsch-Stausee, Kaunertal

19.10.2021

Sowohl die Errichtung als auch der Betrieb der geplanten...

Pour en savoir plus >>